[Traitement] L’éculizumab réduit la fatigue dans la myasthénie généralisée réfractaire

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
Pboulanger
Administrateur
Administrateur
Messages : 5664
Enregistré le : 02 févr. 2010 18:41
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
    Windows 10 Firefox
Genre :
Zodiaque :
Âge : 62
Contact :
France

[Traitement] L’éculizumab réduit la fatigue dans la myasthénie généralisée réfractaire

Message par Pboulanger » 31 mai 2019 20:39

:hi:
Lu sur  :  http://www.institut-myologie.org/2019/0 ... fractaire/
L’éculizumab réduit la fatigue dans la myasthénie généralisée réfractaire16 mai 2019Anticorps monoclonal dirigé contre la fraction C5 du complément, l’éculizumab (Soliris®) bénéficie depuis 2017 d’une autorisation de mise sur le marché européenne pour la myasthénie acquise généralisée réfractaire de l’adulte avec anticorps anti-récepteur de l’acétylcholine.

En amont, ce médicament avait fait l’objet d’un essai clinique de phase III randomisé en double aveugle (REGAIN, NCT01997229) qui a inclus 125 patients atteints de myasthénie généralisée réfractaire liée aux récepteurs de l’acétylcholine, traités par éculizumab (n=62) ou sous placebo (n=63) pendant six mois. Cent onze d’entre eux ont ensuite reçu de l’éculizumab pendant un an dans le cadre d’une phase d’extension en ouvert (NCT02301624) dont la fin est prévue pour 2020.
 Une amélioration significative de la fatigue
Au cours de ces deux essais, l’effet de l’éculizumab sur la fatigue ressentie a été évalué par la sous-échelle « Fatigue » de la Quality of Life in Neurological Disorders (Neuro-QOL Fatigue), un auto-questionnaire de 19 items dont le résultat va de 19 à 95 points. Les scores les plus élevés correspondent à la fatigue ressentie la plus importante et la plus invalidante.
Publiés en mars 2019, les résultats de cette évaluation montrent :
  • à l’issue des 6 mois de l’essai REGAIN, une réduction significativement plus importante du score Neuro-QOL Fatigue pour le groupe éculizumab (-16,3 points en moyenne) que pour le groupe placebo (-7,7 points en moyenne).
  • au terme de l’essai REGAIN, une corrélation forte entre l’évolution du score Neuro-QOL Fatigue et celle des trois évaluations spécifiques de la myasthénie réalisées (MG-ADL, QMG, MG-QOL15) pour les patients traités par éculizumab. A contrario, une corrélation forte n’a été retrouvée qu’avec une seule de ces échelles (MG-QOL15) dans le groupe sous placebo.
  • au terme de l’année d’extension en ouvert, une amélioration du Neuro-QOL Fatigue plus importante pour les patients qui étaient sous éculizumab lors de l’essai REGAIN (-17,5 points) que pour ceux sous placebo (-15,7 points).

Source de l'article en anglais https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30905021
Amicalement,
Image

Répondre

Retourner vers « Informations »