COVID-19 : pourquoi les autorités renforcent localement le port du masque

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Auteur du sujet
Pboulanger
Administrateur
Administrateur
Messages : 6532
Inscription : 02 févr. 2010 18:41
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
Âge : 64
    Windows 10 Firefox
Genre :
Zodiaque :
Âge : 64
France

COVID-19 : pourquoi les autorités renforcent localement le port du masque

Message par Pboulanger »

Bonjour à tous,

Lu sur https://www.leparisien.fr/societe/covid ... 361798.php
Covid-19 : pourquoi les autorités renforcent localement le port du masque 

La progression du coronavirus en France contraint les pouvoirs publics à étendre les consignes sur le port du masque en extérieur.
          
Par Marc Payet
Le 31 juillet 2020 à 17h36
 
Le masque, plus que jamais geste barrière numéro un face au Covid. Après avoir été le grand absent de la première phase de confinement, faute de stocks disponibles, et même parfois critiqué pour son absence supposée d'efficacité, le voici maintenant érigé en arme de défense de plus en plus incontournable par les pouvoirs publics.

En effet, depuis ce vendredi, les préfets ont la possibilité de rendre son port obligatoire dans les lieux où circule activement le virus, qu'il s'agisse de rues, de marchés ou même de tout une ville si besoin. Certains maires avaient déjà pris cette décision, notamment à La Rochelle ou à Cannes. Ce sera désormais plus simple, alors que certains d'entre eux avaient parfois été retoqués dans leurs démarches, faute de cadre juridique clairement établi.

« Cela devient trop compliqué pour le grand public »

Ces nouvelles directives s'expliquent par une circulation plus active du virus. Les données de Santé Publique France (SPF), diffusées dans le BEH (bulletin épidémiologique hebdomadaire) du jeudi 30 juillet montrent en effet une progression du nombre de cas. 439 706 patients ont été testés cette semaine, et pour 5592 le résultat était positif note l'organisme étatique. L'incidence est désormais en progression de 54 % par rapport à la semaine précédente.
 
Dans le détail, « 19 départements ont un taux d'incidence supérieur à 10 pour 100 000 habitants, au cours de la semaine 30 (du 20 au 26 juillet) » constate l'organisme. Les cinq départements les plus concernés par cette forte activité virale sont la Mayenne (143 pour 100 000), devant le Val-d'Oise (20,5), le Nord (17,5), Paris (16,5) et la Seine-Saint-Denis (16,2). Au niveau national, « le nombre de patients positifs pour le Sars-Cov2 est en augmentation pour la troisième semaine consécutive, et cela s'intensifie », ajoute SPF.

Des scientifiques prônent le masque partout

Face à ce tableau, les pouvoirs publics ont donc décidé, localement, de renforcer le port du masque. Certains scientifiques voudraient maintenant aller plus loin, et prônent des mesures drastiques. L'épidémiologiste Catherine Hill estime « qu'il faut porter le masque dès qu'on sort de chez nous, c'est le moyen le plus efficace de se protéger ». Elle est assez critique vis-à-vis du ministère de la Santé.

« Les consignes actuelles ne sont pas assez claires. On nous dit de le porter à tel endroit, et pas à tel autre, cela devient trop compliqué pour le grand public qui finit par ne plus s'y retrouver. » Autre conséquence, selon Catherine Hill : « A force de modifier les consignes, les gens passent leur temps à enlever et à mettre leur masque. Or ce n'est pas bon de trop les manipuler, on risque à force de se contaminer en mettant du virus dessus. » Mais, faute de traitement pour l'instant, il n'existe guère d'autres solutions que de « sortir masqué ».


Prenez bien soin de vous !
Amicalement,
Image

Répondre

Revenir à « Informations »