Couvre-feu, lieux culturels, terrasses… Macron dévoile le calendrier du déconfinement du 3 mai au 30 juin

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Avatar de l’utilisateur

Auteur du sujet
Pboulanger
Administrateur
Administrateur
Messages : 8201
Inscription : 02 févr. 2010 18:41
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
Âge : 64
    Windows 10 Firefox
Genre :
Zodiaque :
Âge : 64

Couvre-feu, lieux culturels, terrasses… Macron dévoile le calendrier du déconfinement du 3 mai au 30 juin

Message par Pboulanger »

Bonjour à tous,

Lu sur https://www.nouvelobs.com/confinement/2 ... -juin.html
Couvre-feu, lieux culturels, terrasses… Macron dévoile le calendrier du déconfinement du 3 mai au 30 juin 

Le déconfinement se fera en quatre étapes, s’étalant jusqu’au 30 juin. Le 3 mai marquera la première phase, avec notamment la fin des restrictions de déplacements interrégionaux et de l’attestation de déplacement en journée. 

Par L'Obs
Publié le 29 avril 2021 à 15h00
Mis à jour le 29 avril 2021 à 16h25
 
 
L’entretien d’Emmanuel Macron avec la presse régionale devait être mis en ligne à 21 heures, mais le calendrier du déconfinement se dévoile déjà. Une levée progressive des contraintes qui se fera en quatre étapes s’étalant jusqu’au 30 juin. Si ces réouvertures se feront au niveau national, toute dégradation sanitaire au niveau départemental sera scrutée de près, a prévenu l’Elysée.

Etape 1 : 3 mai 
  • Le couvre-feu à 19 heures est maintenu.
  • Le télétravail est maintenu.
  • Les règles ne changent pas pour les commerces.
  • Les collèges peuvent rouvrir en demi-jauge pour les classes de 3e et 4e. Les lycées peuvent rouvrir en demi-jauge pour tous.
  • Les restrictions sur les déplacements interrégionaux sont levées.
  • Fin de l’attestation de déplacement en journée, les déplacements à plus de 10 kilomètres de chez soi redeviennent autorisés.
Etape 2 : 19 mai  
  • Le couvre-feu est décalé à 21 heures.
  • Le télétravail est maintenu.
  • Les commerces peuvent rouvrir, dans le respect des jauges et d’un protocole sanitaire.
  • Les musées, monuments, cinémas, théâtres, salles avec public assis peuvent rouvrir, avec protocole. La limite est fixée à 800 personnes en intérieur, 1 000 en extérieur.
  • Les activités sportives en plein air et dans les lieux couverts sont de nouveau autorisées, avec protocole.
  • Les terrasses peuvent rouvrir, avec une limite de 6 personnes par table.
  • Les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits.
  • Les établissements sportifs de plein air et couverts peuvent rouvrir, avec protocole. La limite est fixée à 800 personnes en intérieur, 1 000 en extérieur.
Etape 3 : 9 juin 
  • Le couvre-feu est décalé à 23 heures.
  • Les cafés et restaurants peuvent rouvrir, dans le respect des jauges et d’un protocole sanitaire, et dans la limite de 6 personnes par table.
  • Les consignes de télétravail sont assouplies.
  • Les salles de sport peuvent rouvrir, dans le respect des jauges et avec protocole. Les sports de contact en plein air et sans contact en intérieur sont de nouveau autorisés.
  • Les salons et foires pourront rouvrir, avec protocole, et jusqu’à 5 000 personnes avec un passe sanitaire.
  • Il sera possible d’accueillir jusqu’à 5 000 personnes dans les lieux de culture et les établissements sportifs, avec passe sanitaire.
  • Les touristes pourront être accueillis s’ils sont détenteurs d’un passe sanitaire.
Etape 4 : 30 juin 
  • Fin du couvre-feu.
  • Les gestes barrières et la distanciation sociale devront être maintenus.
  • Fin des limites de jauge selon la situation sanitaire locale et le type d’établissement.
  • Possibilité de participer aux événements de plus de 1 000 personnes en extérieur et en intérieur avec passe sanitaire.
  • Les discothèques ne pourront pas rouvrir.
  • Les jauges de public seront établies selon l’événement et la situation sanitaire locale.
Des « freins d’urgence » prévus

L’Elysée a fait savoir que ces quatre étapes seront nationales, « sauf situation sanitaire départementale dégradée », rapporte « le Progrès ».
 
En cas de dégradation de la situation sanitaire, des « freins d’urgence » pourront être actionnés pour bloquer certaines réouvertures, précise BFMTV.
 
Ils le seront selon trois critères : une augmentation brutale du taux d’incidence, une menace de saturation des services de réanimation ou un taux d’incidence de 400 pour 100 000 habitants.
 
Comme le rappelle « le Progrès », huit départements ont actuellement un taux d’incidence supérieur à cette limite : les Bouches-du-Rhône, l’Oise, Paris, la Seine-et-Marne, l’Essonne, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d’Oise.


Si vous appréciez notre travail, merci de nous soutenir par un petit don en cliquant sur le bouton ci-après


Je fais un don de soutien à l'Association


Prenez bien soin de vous !
Amicalement,
Image

Revenir à « Informations »