Pass sanitaire au restaurant : l'identité des clients ne sera pas contrôlée par les restaurateurs

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Avatar de l’utilisateur

Auteur du sujet
Pboulanger Prés.
Administrateur
Administrateur
Messages : 8641
Inscription : 02 févr. 2010 18:41
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
Âge : 65
    Windows 10 Firefox
Genre :
Zodiaque :
Âge : 65

Pass sanitaire au restaurant : l'identité des clients ne sera pas contrôlée par les restaurateurs

Message par Pboulanger Prés. »

Bonjour à tous,

Lu sur https://www.francetvinfo.fr/sante/malad ... S-3-[sante]
Pass sanitaire au restaurant : l'identité des clients ne sera pas contrôlée par les restaurateurs 






Publié le 21/07/2021 22:23
Mis à jour le 22/07/2021 00:02
A. Lay, N. Perez, P. Vaireaux,
D. Fuchs - France 2
France Télévisions
   

À partir du 1er août, le pass sanitaire entrera en vigueur dans les cafés et les restaurants. Face à la grogne des professionnels, le Premier ministre Jean Castex a fait un geste : ils ne devront contrôler que les pass sanitaires et non l'identité des clients.  
 
Le pass sanitaire sera obligatoire à partir du 1er août dans les cafés et restaurants. Les patrons auront une semaine de rodage. Un délai insuffisant selon les professionnels. "On n'est pas habilités à faire tout ça, on ne sait pas faire tout ça", explique un restaurateur qui craint de perdre sa clientèle. Un couple attablé à sa terrasse, non vacciné, a l'intention de rester à son domicile à partir du 1er août. D'autres client sont favorables à la mesure, mais s'interrogent sur la possibilité de la mettre en place.  

Des contrôles de police 

Le gouvernement a tranché : les restaurateurs n'auront pas à vérifier l'identité des clients. "Je vais me soumettre, mais avec tristesse", déplore un restaurateur. La vérification d'identité se fera par le biais de contrôles de police aléatoires. Les syndicats ne sont pas tous satisfaits. "Ça me semble vraiment éloigné de la réalité du métier de policier", explique Gregory Joron, secrétaire unité SGP Police. En cas de non-contrôle du pass sanitaire, les professionnels s'exposeront à une amende de 1 500 euros.


Si vous appréciez notre travail, merci de nous soutenir par un petit don en cliquant sur le bouton ci-après


Je fais un don de soutien à l'Association


Prenez bien soin de vous !
Amicalement,
Image

Revenir à « Informations »